10/16/09

With "ifs", we can rewrite our world

 Specialists in question have already dismantled

The mechanisms of this disgusting thing.

My concern is the common person who is not
a direct victim because she did not lose her life
but what remained of it is difficult to bear.

Like Haley's comet, a certain period
year, a group of people composed
for the most part of survivors, relive the
Genocide (Rwanda), and have
behaviors that are beyond any
Cartesian reasoning.

The most serious cases require
medical care or a short
confinement period.
For most others, it takes family comfort
family or an internal struggle to
overcome this stress.

I cannot find the reasons
so compelling that can be used to explain
such a mission, birthed, accepted and executed
by masses without the intervention of common sense,
conscience or even education.

The love for a neighbor, principles,
customs and morals could have made

a shield to impede this bloodbath.

They say that with ''ifs'' we can
rewrite our world.

If only the Prime Minister had filled

the vacancy in time,
If only the Flawinne Para Commandos,
had not lost their lives ...

Could the Genocide have been avoided?

These are the things that we find
difficult to explain, or find
qualifying or adequate words to describe.

Death is silent and insidious,
what happened to my beautiful
country of a thousand hills is everything but that.

These different smells that assail you,
the indescribable taste in your mouth
on your skin, those long hours spent showering
hoping that it was just a bad dream.

We can pretend, but the memory
has its own mind and it calls on you
without warning.

Mourning is never communal and

even so, the pain is always solo endured.

I hurt for all these broken families,

for all this humanity lost,

for all this injustice.

By all means these people must not think
that their task was achieved, and its mission righteous,
we must move forward and safeguard our progress

as we go along, to ensure that these
so-called reasons for this
tragedy be eliminated.

'Never Again' is not an empty slogan,
but the creed of a society's
calling which takes into account
all its components and responds
to its all expectations.

Let us bring into line our views so

that any form of totalitarianism,
mono-focal notions, and prejudice,
trigger in us Pavlov's reflex.


I ask because I am convinced

that the Lord of warriors is listening
to His children, I pray that
serenity, wisdom, and blessings
become the intrinsic values that
inspire us.


I pray for the countless victims;

may their souls rest in peace,
I pray for each day that passes, we
can meet and fight the challenge

and turn it, as it it's written in the Holy Bible,

as evidence of the love of God

 


Les spécialistes de la question ont déjà démonte
les mécanismes de cette chose immonde.

Mon souci est la personne lambda qui n'est pas
une victime directe parce qu'elle ne perd pas sa vie
mais ce qu'il lui reste n'est pas toujours évident
à assumer.

Comme la comète de Haley, a certaines périodes
de l'année, un groupe de personnes, composé
pour la plus grande partie, de survivants direct
du Génocide (celui du Rwanda), ont des
comportements qui échappent à tout
raisonnement cartésien.

Les cas les plus sérieux, nécessitent un
suivi médical et même parfois, un court
séjour dans une maison de repos.
Pour la plupart des autres, le réconfort
familial ou dans la structure d'accueil,
vient à bout de ce stress.

Je n'arrive pas a trouver les motifs
si convaincants qui puisse faire
qu'un projet de société naisse,
soit accepté et mis à exécution
par la masse sans que le bon sens,
l'Éducation laïque ou autre.

L'amour du prochain, les préceptes,
us et coutumes, fassent qu'un bouclier
empêche cette hécatombe.

On dit qu'avec des ''si'', on peut
refaire le monde.

Si la Première Ministre avait pu
assumer la transition ou la vacance,
si les Para Commandos de Flawinne,
n'avaient pas perdus la vie..

Le Génocide aurait-il pu être évité?

Il y'a des choses que l'on arrive
difficilement à décrire ou trouver
les qualificatifs ou mots adéquats.

La mort est sournoise et silencieuse,
ce qui est arrivé dans mon beau
pays des milles collines ne l'était pas.

Ces différents effluves qui vous assaillent,
ce goût indescriptible dans la gorge,
sur votre peau, ces heures passées a
se laver en espérant que ce n'est
qu'un mauvais rêve.

On peut faire semblant mais la mémoire
a sa propre logique et elle vous interpelle
sans crier gare.

Un deuil n'est jamais collectif et même
si c'était le cas, la douleur est individuelle.

J'ai de la peine pour toutes ces structures
familiales brisées, pour toute cette perte
de capital humain, pour toute cette injustice.

Pour éviter que ces personnes pensent
que leur projet a atteint ses objectifs,
il faut aller de l'avant en posant des
garde-fous et essayer de faire en sorte
que les sois-disant raisons de ce
cataclysme soient éradiquées.

Never again n'est pas un slogan creux,
c'est le cri de ralliement autour d'un
projet de société, qui prend en compte
toutes ses composantes et répond
à toutes ses attentes.

Harmonisons nos points de vue et
que toute forme de totalitarisme,
de vision mono focale, de préjugés,
déclenchent en nous, le réflexe de
Pavlov.

Je prie parce que convaincu que
l'Éternel des Armées écoute
ses enfants, je prie pour que
la sérénité, la sagesse, la bénédiction
soient les valeurs intrinsèques qui
nous animent.

Je prie pour le repos des âmes
des victimes innombrables, je prie
pour que chaque jour qui passe, on
puisse relever le défi et rencontrer
son semblable et voir comme il est écrit
dans la Sainte Bible, une preuve
de l'amour de Dieu
 


--
J-L K
Sent from Kigali, Rwanda


 

No comments:

Post a Comment

Post a Comment